Juin 2020 – Psyné-Club : Projets pour la rentrée 2020-2021

Chers tous,

Nous avons encore le regret de reporter à l’année prochaine la 10ème séance dans laquelle nous avions prévu de voir ensemble le film « La Vénus à la fourrure » de Roman Polanski et où nous invitions Monsieur Gilbert Diatkine à venir le commenter et en discuter avec nous.
Mais il s’avère que nous ne pouvons partager légalement par internet (quel que soit le système) un film « grand public ».
Le principe d’un ciné-club étant d’offrir et de voir ensemble un film ou une vidéo pour une discussion et des échanges spontanés et conviviaux suite à sa projection (« transmission par la parole »,  combien nous avons pu tous constater comme celle-ci est précieuse), nous espérons intensément pouvoir reprendre les séances dans les locaux de la SPP l’année prochaine.
Mais à l’occasion de cette période de confinement (qui pourrait revenir), nous avons eu deux idées que nous avons pu soumettre aux responsables de la SPP suite à l’invitation qui nous a été faite de nous signaler dans le texte de présentation de la 7ème et dernière conférence par zoom du samedi sur « la clinique du confinement ».
Comme il a été évident que les télécommunications ont permis des conférences qui ont beaucoup plu (pleines d’enseignement) ainsi que leur retransmission vers nos collègues de Province, nous avons pu élaboré :
1) Qu’enfin se réalise un « rêve » persistant depuis la création du Psyné-Club, celui de transmettre vers la Province (voire même l’étranger, pourquoi pas ? Étendre sa transmission en tout cas) de séances à base de vidéos, celles-ci étant partageables via zoom dans une formule mixte à élaborer (en « présentiel » et via zoom à partir de la salle de conférence)…
Celles comportant la projection d’un film « grand public » posent encore problème et doivent aussi répondre aux principes du Psyné-Club…
Celui-ci, créé à l’initiative d’AEF et au début des représentants IPSO, n’a pas et n’a jamais eu l’autorisation, ni la prétention à devenir un séminaire (engagement pris auprès de la SPP) : il n’a pas à devenir des présentations d’une personne qui aurait vu un film ou une vidéo qui lui aurait plu et qui nous ferait partager ses impressions devant des personnes qui pourraient ne pas l’avoir vu et rester toujours à domicile.
L’intention du Psyné-Club reste bien de créer « un lieu » de rencontres entre AEF et Membres, afin de faire connaissance et échanger de façon conviviale, de faire vivre les locaux de la SPP (qui étaient nouveaux), donner le désir d’y venir et de s’y retrouver, non pas de rester chez soi et de se retrouver via écran.
2) Mais nous avons l’idée malgré tout (en cas de « reconfinement »), de prévoir un plan B de programme à base de vidéos afin que le Psyné-Club puisse continuer de vivre (et non pas survivre) malgré tout et de toute façon transmettre pour tous les collègue français et étrangers…
Nous ne pouvions dans l’urgence réaliser tout ceci et nous devons évidemment attendre à la fois le renouvellement annuel du Psyné-Club par la SPP, mais aussi savoir quelles sont les possibilités techniques et technologiques qui vont découler de ce que nous venons de vivre, et ensuite seulement faire approuver un pré-programme (et plan B).
Si d’autres idées et réflexions vous venaient, n’hésitez pas à nous les communiquer, ce qui ferait avancer les nôtres, bien sûr.
En vous remerciant de votre attention et tous nos regrets encore de ce report à nouveau de séance.
Nous vous souhaitons un été bien réparateur pour revenir en forme pour une nouvelle année qui, nous l’espérons, sera plus agréable que celle que nous venons de vivre.
Nathalie Jozefowicz
Pour l’équipe du Psyné-Club