Histoire

La SPRF, une jeune société, une histoire ancienne :

Troisième société française affiliée à l’Association Psychanalytique Internationale (API), la SPRF est devenue société composante depuis le Congrès de Boston en 2015. Elle est également société composante de la Fédération Européenne de Psychanalyse ( FEP). Elle a été créée en 2005 par 17 membres du Quatrième Groupe qui l’avaient quitté en raison de désaccords portant sur la formation, membres de tous âges dont certains avaient été présents lors de la fondation de ce groupe. Un certain nombre de candidats qui étaient en supervision avec ces membres ou participaient à leurs groupes de travail ont fait le choix de les suivre pour fonder une nouvelle société.

Notre histoire s’inscrit dans la longue suite de scissions qui ont marqué le mouvement psychanalytique en France. Toutes les scissions dans les sociétés françaises se sont produites à propos des problèmes de formation. Ainsi la première société psychanalytique en France, la Société Psychanalytique de Paris (SPP), fut créée en novembre 1926 par neuf membres, sous l’impulsion de  Marie BONAPARTE, analysée par Freud. C’est la SPP qui a formé la première génération d’analystes français, ainsi que ses premiers auteurs marquants. Une première scission se produisit en 1953 à cause de divergences sur la question de la formation et aboutit à la création, par LAGACHE et LACAN, de la Société Française de Psychanalyse (SFP) qui  va poursuivre son existence jusqu’en 1963 et formera une nouvelle génération de jeunes analystes qui vont marquer, par leurs œuvres, le mouvement des idées psychanalytiques en France. 

Lorsque la SFP souhaitera rejoindre l’API, devant le refus de l’API de considérer LACAN comme formateur en raison de sa technique très personnelle de la cure, une nouvelle scission se produisit et naquirent  en 1964 : l’Association Psychanalytique de France (APF), dont les membres rejoignent l’API, puis l’ Ecole Freudienne de Paris  fondée par Lacan, non reconnue par l’API. En 1969 des membres de l’École Freudienne, autour de Piera AULAGNIER, François PERRIER et Jean-Paul VALABREGA quittèrent LACAN en signifiant leur refus de la procédure de la passe dans la formation des candidats. Ils vont créer le Quatrième Groupe (IV°Groupe), qui restera hors de l’API.

Les membres fondateurs du Quatrième Groupe publièrent alors des textes sur la formation qui font date, et dont les thématiques tournent essentiellement autour de la question de l’aliénation : aliénation toujours possible dans et par le transfert relayée par le groupe dans  l’institution et des relations perverties entre l’analyse personnelle et les exigences institutionnelles.

C’est en rupture, mais également dans le prolongement de cette longue histoire que la SPRF a été fondée et a rejoint l’API. 

 Créée par des membres ayant pour la plupart une longue expérience de la formation, en particulier par leurs activités de superviseurs, et une perception aiguë des difficultés constantes qu’elle suscite et de l’examen critique permanent qu’elle exige afin de tenter d’éviter de retomber dans la répétition des violences transmises de génération en génération d’analystes, notre société a essayé de proposer à ses candidats un parcours de formation qui évite à la fois un cursus trop rigide et un flou sans repères. Notre modèle de formation est celui  du «modèle français», caractérisé surtout par la critique de la notion d’analyse didactique et d’analyste didacticien ayant abouti à leur suppression plutôt que par le nombre de séances hebdomadaires. 

 Essayer de déjouer la répétition est une tâche ardue, quelles que soient les bonnes intentions et un des buts de la SPRF est de soumettre en permanence nos processus de formation à une réflexion critique, ce qui entre dans le cadre de ce que nous définissons comme recherche, comme notre intitulé l’indique. La recherche en psychanalyse inclut tout naturellement la formation elle-même, puisqu’il est impossible de dissocier l’esprit et les procédures de la formation du progrès de l’analyse, en tant que pratique et que théorie.

Membres Fondateurs :

Françoise DESCOMBEY ; Catherine DESVIGNES : Paulette DUBUISSON † ; Yvonne GUTIERREZ ; Sylvie KARILA ; Annick LUCAS-BAZANTEY ; Patrick MILLER ; André MISSENARD † ; Jean-Paul MOREIGNE ;  Antoine NASTASI ; Joëlle PICARD ; Cathie SILVESTRE ; Jean-Claude STOLOFF ; Marie-Christine SOURZAT ; Laetitia VIOLET-CHARTIER † ; Christine VOYENNE ; Daniel ZAOUI

RETOUR ACCUEIL